Le Petit Concile

Bien oublié aujourd’hui, le Petit Concile est un réseau d’amis qui se réunit au XVII° siècle autour de la lecture de la Bible, et se surnomma lui-même « petit concile »  par plaisanterie. Il a compté parmi ses membres des écrivains célèbres comme Bossuet, Fénelon, ou La Bruyère. De la lecture des Écritures le groupe est vite passé à une réflexion sur l’ensemble des questions qui se posent dès lors que l’on cherche à agir d’une façon évangélique dans la vie concrète. Son influence historique fut immense, et il reste capital en ce qu’il réunit en son sein les deux  origines principales de la France d’aujourd’hui : la source chrétienne, et déjà, par bien des côtés,  la source  « philosophique » des Lumières.

Malgré la distance du temps, ce groupe peut nous intéresser encore aujourd’hui nous laïcs dominicains, ne serait-ce que  par l’étonnante égalité qui y régnait entre laïcs et clercs. Bossuet parlait avec humour des « Pères laïcs » du (Petit) Concile… Quant aux questions auxquelles le groupe s’attache, elles n’ont pas perdu de leur actualité. Le salut est-il affaire personnelle ou communautaire ? Passe-t-il par le retrait du monde ou par l’engagement en son sein ? Quelle place y tient l’expérience mystique ?  De quelle façon le texte biblique peut-il inspirer une politique, une culture, une esthétique ? Et plus concrètement encore : faut-il une économie libérale ou étatique  et nationale ? une Université professionnalisante ou généraliste ? promouvoir une culture occidentale jugée chrétienne ou reconnaître comme une richesse la pluralité des cultures ? Ce sont quelques exemples parmi  ceux qu’aborde L’Absolu et le Monde.

Xavier Cuche

Voir le livre :

http://laics-dominicains.org/ressources/ecrits-de-laics-dominicains/ecrits-contemporains/labsolu-et-le-monde/

 

Share on Google+Share on FacebookEmail this to someonePrint this page