Au cœur et à l’écoute d’un monde complexe et difficile

Les laïcs dominicains sont sensibles aux trésors spirituels et à la vocation reçue de l'ordre, conscients d'apporter l'expérience de leurs vies, menées dans leurs différentes situations de famille, et selon leurs implications personnelles dans l'église locale

Au cœur et à l’écoute d’un monde complexe et difficile, ils sont accueillants et attentifs :

  • aux réalités professionnelles avec les compétences et les relations humaines qu’elles impliquent,
  • aux souffrances du monde, à ses pauvretés matérielles, culturelles et affectives,
  • aux différents milieux sociaux et à leurs solidarités,
  • à la quête de sens dans ce monde désorienté : qu’ont-ils à dire à ceux qui trouvent des réponses en dehors de l’Eglise ?

Pour annoncer Jésus Christ, leur vie dominicaine s’alimente et trouve son équilibre auprès de trois sources inséparables :

  • la prière liturgique, l’eau vive de la prière personnelle,
  • l’étude régulière de la parole de Dieu et des problèmes contemporains,
  • le témoignage sous toutes ses formes.

Dans l’esprit dominicain, ils sont particulièrement soucieux de tendre à une vie fraternelle dans la joie, et d’y associer notamment:

  • la fidélité à l’Eglise,
  • le goût exigeant de la vérité dans l’expérience de la liberté,
  • l’audace de l’invention et une attitude permanente d’ouverture,
  • la solidarité avec les plus pauvres.

Ils participent à la mission de l’ordre, chacun selon leurs particularités et leurs capacités personnelles. Ils désirent participer aussi, dans une  confiance réciproque au sein de la famille dominicaine, à l’élaboration des priorités apostoliques de l’ordre, sachant qu’ils auront aussi à les mettre en œuvre.

(Appel de Poitiers 1994, une proclamation solennelle des laïcs dominicains de France)

Share on Google+Share on FacebookEmail this to someonePrint this page