La prière de Dominique

Un homme, nous disent les témoins, qui ne parlait qu'avec Dieu ou de Dieu.

« Il usait nuit et jour le sol de l’église, vaquait sans cesse à la prière. Dieu lui avait donné une grâce spéciale de prière envers les pécheurs, les pauvres, les affligés : il en portait les malheurs dans le sanctuaire intime de sa compassion. »

« C’était pour lui une habitude très courante de passer la nuit en prière. La porte close, il priait son Père. Au cours et à la fin de ses oraisons, il avait accoutumé de proférer des cris et des paroles dans le gémissement de son cœur. Il ne pouvait se contenir et ces cris, sortant avec impétuosité, s’entendaient nettement d’en haut. »

« Une de ses demandes fréquentes et singulières à Dieu était qu’il lui donnât une charité véritable et efficace pour cultiver et procurer le salut des hommes. »

 » Dans les heures de la nuit, nul n’était plus ardent à veiller, à prier et à supplier de toutes les manières. Ses pleurs s’attardaient le soir et sa joie le matin. Il partageait le jour au prochain, la nuit à Dieu ; sachant que Dieu assigne sa miséricorde au jour et son chant à la nuit. »

« Il avait l’habitude de passer très souvent la nuit à l’église, au point qu’on ne lui connaissait que très rarement un lit fixé pour y dormir. Il priait donc pendant la nuit et prolongeait ses veilles de tout le temps qu’il pouvait arracher à la faiblesse de son corps. Quand enfin la lassitude l’emportait et engourdissait sa pensée, vaincu par la nécessité du sommeil, il posait la tête devant l’autel, ou n’importe où, et reposait un moment; puis se réveillait derechef, reprenant ses esprits et la ferveur de sa prière. »

Extraits du Libellus de Jourdain de Saxe, n°. 12, 13, 105 et 106

On lui connaissait neuf façons de prier :

les 9 formes de priere de Dominique

Dans une 1ère étape : l’accueil de soi, de ses limites. « Parle Seigneur, ton serviteur écoute ».

1) L’inclination.
2) La prosternation.
3) La discipline.
4) L’agenouillement.

Dans une 2ème étape : la rencontre avec Dieu . « Je vous appelle mes amis ».
5) Debout dans une attitude d’écoute.
6) Les bras étendus en forme de croix, dans un face à face.
7) Les mains tendues, dans la sortie de soi et la demande.

Dans une 3ème étape : le don. « Qui demeure en moi et moi en lui porte beaucoup de fruits ».
8) L’écoute et le dialogue amoureux.
9) L’itinérance, sur les routes.

 

Share on Google+Share on FacebookEmail this to someonePrint this page