Engagements à Paris

Couvent de l’Annonciation

Les fraternités ont eu la joie de célébrer et d’accompagner deux engagements le 4 Novembre 2017 :
celui d’Emmanuel, pour trois ans et de Christopher, définitif.

Engagements Paris 2

Témoignage d’Emmanuel :

Ce 4 novembre 2017, je prenais mon premier engagement pour trois ans comme laïc dominicain au couvent de l’Annonciation.

Quel témoignage puis-je apporter de ce jour ?

Tout d’abord les membres de l’Ordre (frères et laïcs) qui nous entourent : il ne s’agit pas d’une simple présence ou d’une cooptation. C’est réellement de l’affection que j’ai ressenti ce jour-là. C’est certainement ce qui fait que nous ne sommes pas juste un fan-club de tel ou tel prédicateur, une société savante, ou encore un groupe de prière, mais une véritable communauté fraternelle. Mon épouse qui m’accompagne ce jour-là, et qui n’est pas du tout liée à l’Ordre, en est même témoin, comme elle me l’a confié ensuite.

Mais il y a eu bien plus ce jour du 4 novembre en ce qui me concerne : Je suis un technicien, scientifique de formation, extrêmement suspicieux à l’égard des expériences mystiques de toutes sortes que l’on voit fleurir en témoignage ici où là. Même lorsque je pense avoir obtenu une réponse de Dieu, je garde une part de scepticisme et me méfie comme de la peste de l’autosuggestion dans la relation à Dieu. Je m’étais préparé depuis plusieurs semaines à mon engagement. Je Lui avais demandé s’Il était d’accord, et n’avais obtenu qu’un obstiné silence. Je dus me résoudre à aller jusqu’à ce jour en prenant ma décision en pleine liberté et responsabilité, sans accord ni désaccord de Là-Haut. Mais ce 4 novembre m’est arrivé une chose qui m’est très rare. Alors que j’étais dans l’église du couvent, alors que la messe allait commencer dans quelques minutes, alors que chacun à sa place se préparait à célébrer l’Eucharistie, et que, j’en suis-sûr, beaucoup priaient pour nous qui allions nous engager, je Lui ai demandé une dernière fois s’Il était d’accord et Il m’a dit oui du haut de cette fresque qui orne la coupole du chœur…

Bien-sûr tout cela n’est qu’une étape de l’aventure qu’est ma vie de chrétien. Mais si parmi ceux qui liront ce texte, certains se demandent si cela rime à quelque chose de prendre un engagement comme laïc dominicain, je leur dis oui, cela a un sens, pour vous-même, pour l’Ordre, l’Eglise, et j’en suis sûr, pour Dieu lui-même.

 

Emmanuel V.

 

Share on Google+Share on FacebookEmail this to someonePrint this page