Ni partir, ni se taire

Telle est l’exigeante ambition de la CCBF à laquelle adhèrent plusieurs laïcs dominicains.

La Conférence Catholique des Baptisé-e-s Francophones est née en octobre 2009, conçue comme un espace d’opinion publique qui encourage la prise de parole des baptisés. Elle se décline en une vingtaine de groupes régionaux (France, Belgique, Suisse, Canada).

Une charte partagée par les adhérents définit sa vocation

La CCBF est fondée sur la dignité propre des baptisés, et notamment des femmes.  Au titre de cette dignité, les catholiques baptisés sont des membres adultes et responsables qui se situent résolument à l’intérieur de l’Eglise catholique, en soutien à l’institution, autour du pape François, afin de l’aider à se consacrer sereinement à sa vocation fondamentale : annoncer l’Evangile aux femmes et aux hommes d’aujourd’hui. C’est la mission de l’Église, qui est par ailleurs également la mission de l’Ordre dominicain.

L’écoute, la bienveillance et l’espérance

La CCBF prône un christianisme d’ouverture, qui n’exclut ni ne juge, qui reste en dialogue avec le monde contemporain, et qui sache œuvrer pour la paix. Un christianisme où chaque baptisé est acteur de la vie de l’Église, de sa mission et de son avenir, dans le respect de 3 engagements :

  • Par le ministère de l’écoute, contribuer à faire de l’Église un lieu de parole et d’attention pour les souffrances, les joies et les aspirations profondes des femmes et des hommes d’aujourd’hui, pour que l’Évangile rejoigne le cœur de leur vie. Beaucoup de personnes découvrent ainsi qu’elles ne sont plus seules et qu’elles sont écoutées sans jugement, ce qu’elles ne trouvent généralement pas en paroisse.
  • Par le ministère de la bénédiction, reconnaitre ce qui se fait de bon et de beau dans le monde, témoignant d’amour, de générosité, de compassion, de pardon, de partage, de bienveillance et d’empathie. Tout simplement voir Dieu à l’œuvre et le louer.
  • Par le ministère de l’espérance, rendre à l’Église la foi en son avenir et rappeler à notre monde qu’il est aimé de Dieu qui lui offre la vie en abondance. Annoncer cette sollicitude de Dieu envers toute l’humanité par les paroles et par les actes. Il ne s’agit donc pas tant de revendiquer que d’agir.

Proche des marges de Dominique et des périphéries du Pape François

La CCBF développe un esprit responsable et soucieux de l’avenir de l’Eglise. Par son positionnement, son franc-parler (*) et son indépendance de pensée, elle donne à réfléchir à ses milliers de sympathisants, à ses membres qui sont également de fidèles paroissiens, ainsi qu’à ses contradicteurs.

En direct ou par ses antennes régionales, elle propose des conférences de grands témoins de la foi, des témoignages d’accompagnement de divorcés-remariés, une école de prédication pour laïcs (avec l’appui de frères dominicains), des commentaires de lectures dominicales, le soutien à des célébrations de la Parole dans le monde rural (avec le CMR), des ateliers interreligieux pour la paix, des témoignages de prêtres âgés, un Prix littéraire annuel, la dénonciation de situations choquantes dans l’Église, et surtout un travail de réflexion sur l’Eglise de demain (think-tank).

(*) Voir l’ouvrage fondateur au titre provocateur « les pieds dans le bénitier ». Consulter également le site www.baptises.fr

 

Patrick, de la fraternité Pierre Claverie, Paris