Louise Nicolle (1847-1889)

Louise a vécu dans le Nord, à Saint-Amand-les-Eaux. À l’âge de 20 ans, elle renonce à entrer au Carmel en raison de son état de santé et crée un patronage afin d’améliorer le sort des jeunes filles indigentes. Elle entre dans le tiers ordre dominicain et dans ce cadre avec d’autres jeunes filles poursuit ses diverses œuvres pieuses et sociales. Remarquée par son évêque, Mgr Carlier, elle est soutenue et encouragée, mais aussi engagée à donner un cadre juridique à son action. Elle fonde l’association des humbles filles du Sacré-Cœur de Jésus. Elle meurt en 1889, atteinte de phtisie.

Share on Google+Share on FacebookEmail this to someonePrint this page