Pierre Claverie, 20 ans déjà !

Algérie, 1er août 1996. Quelques mois après l’assassinat des moines de Tibhirine, Pierre Claverie, frère dominicain et évêque d’Oran, était tué par une bombe, en même temps que son jeune chauffeur Mohamed. Pierre avait fait de la rencontre et du dialogue le cœur de la démarche pour une Eglise qui ne cherchait pas à convertir, mais à rendre un témoignage d’amour fraternel auprès de ses frères algériens qui vivaient les souffrances de la guerre civile. Sa parole et ses prises de position dérangeaient, il se savait menacé et risquait sa vie en restant, « comme au chevet d’un ami, d’un frère malade, en silence, en lui épongeant le front, à cause de Jésus parce que c’était lui qui souffrait là, dans cette violence qui n’épargnait personne, crucifié à nouveau dans la chair de milliers d’innocents ». Ce jour-là, « Pierre et Mohamed »*, le chrétien et le musulman, ont scellé une alliance définitive en mêlant leur sang sur le seuil de la chapelle.

* Voir et revoir la pièce « Pierrre et Mohamed »

Patrick, Fraternité Pierre Claverie, Paris

 Pour en savoir plus :

http://laics-dominicains.org/un-air-de-famille/figures-dominicaines/figures-de-freres-ou-de-soeurs/pierre-claverie/

 

Share on Google+Share on FacebookEmail this to someonePrint this page